Catégorie : Appels à communication

Appel à communications 2018 : « Centres et centralités en Sciences Humaines et Sociales »

5e journée des doctorants et jeunes chercheurs du Pôle de Recherche en Sciences Humaines et Sociales de l’Université Le Havre Normandie 5th doctoral research day of the Humanities and Social Sciences section of Le Havre Normandie University   13 décembre 2018   Centres et centralités en Sciences Humaines et Sociales / Centres and centralities in the humanities and social sciences   Comment définir un centre ? La notion, toute relative, ne peut se comprendre que par opposition à une périphérie ; dans une acception géographique courante, elle suppose une concentration des fonctions, des pouvoirs, et des interactions sociales, ce qui ne doit pas masquer les diverses dimensions (économiques, politiques, sociales, idéologiques et symboliques) que peut recouvrir ce terme. Les variations d’échelles, les changements de focales, font ainsi apparaître de multiples centres, hiérarchisés, concurrents, complémentaires, qui se déplacent et se recomposent au gré des évolutions des sociétés rythmées par des mouvements centripètes et centrifuges, et par des processus de centralisation ou de décentralisation. Pour autant, ces centres ne trouvent pas toujours de manifestation spatiale, et il est alors plus difficile d’en déterminer des critères d’identification : une position centrale peut ainsi être occupée par des individus ou des groupes dans une société, ou encore par des concepts et des représentations au sein d’un système de pensée. La notion de centralité permet d’aller plus loin, en invitant à mettre l’accent sur les...

Appel à communications 2017 : « Passer les frontières »

4e journée des doctorants et jeunes chercheurs du PRSH 14 décembre 2017 Université du Havre / PRSH “Passer les frontières” “Établir une frontière, c’est toujours la franchir”, jugeait Hegel. Envisagée au sens large comme limite entre deux ensembles (géographiques, sociaux, culturels…), la frontière doit également être entrevue dans son rapport à la transgression, au franchissement, au dépassement : fixer une limite, ne serait-ce pas inviter à la nier ? De fait, cette limite renvoie à une idée floue, comme le signale par exemple en anglais la distinction établie entre les termes border et frontier. C’est aux paradoxes de ce concept que sera consacrée cette nouvelle journée d’étude du PRSH, dans une perspective interdisciplinaire ouverte à tous les doctorants et jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales. Aussi, plutôt que d’envisager le problème de front, nous souhaiterions longer, contourner ou détourner les questions qu’il suscite. L’expression “Passer les frontières” invite à centrer l’analyse sur les acteurs, les pratiques ou encore les représentations du franchissement de ces limites. On pourra s’intéresser aux modalités du départ, du déplacement et de l’arrivée ; le passage des frontières, qu’il soit direct ou procède d’un contournement, qu’il soit ordinaire ou relève de la transgression, amène à une confrontation à l’altérité et à des transformations ; ce franchissement contribue lui-même à (re)définir les frontières. Comme les années précédentes, ce thème est à entrevoir avant tout comme un...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search